AM 10 Méthodologie

J’ai essentiellement utilisé l’entretien non-directif.

Bien sûr, au début, je me suis présenté. Et j’ai posé mes questions :

  • – que fais-tu ?
  • – qu’est-ce qui t’a amené à pratiquer cela ?
  • – qu’y trouves-tu ?
  • – comment est-ce que ça marche ?
  • – quelle est la finalité ? …

La conversation s’enchaînant, je prenais les informations comme elles venaient, en demandant de temps à autre des précisions.

J’ai pris des notes, fais des croquis.

Je n’ai pas fait de questionnaires, ni de guide d’entretien. J’ai laissé libre cours à mon inspiration, et c’est bien ainsi, car je ne voulais surtout pas devenir ennuyeux, de peur de bloquer ces moments privilégiés.

Au cours des interviewes successives, j’ai pu demander des précisions sur ce qui avait été dit antérieurement, fait développer certains points : l’utilisation de tels matériels plutôt que de tels autres, équivalents ; pourquoi privilégier telle procédure plutôt que telle autre ; mis l’accent sur les informations pratiques autant que possible ; l’intérêt de la pratique alchimique au XXème siècle ; etc. Je me suis laissé guider par mon intuition lors des entrevues, afin de, moi aussi, m’imprégner de l’ambiance hermétique.