Animaux— Symboles

Ils sont nombreux. Je n’en citerai que 2, présents avec évidence dans la Sweat Lodge.

L’Aigle Tacheté (wambli galeska)

Un des chants chantés pendant la cérémonie de la Sweat Lodge est le Chant de l’Aigle. En voici la traduction :

« J’ai été le premier créé sur cette Terre et je vole plus haut que toute la Création. Je suis l’Aigle Tacheté. Je suis le messager de votre Grand’Père, le Grand Esprit… ».

Un autre chant dit :

« Mon frère, va et implore l’enseignement de l’Aigle Tacheté… Car rien n’est plus sacré sur cette Terre que l’Aigle Tacheté… ».

L’aigle étant l’oiseau qui vole le plus haut est, non seulement messager entre les hommes et le Créateur, mais symbole même du Créateur. L’Aigle Tacheté est présent dans tous les rites par ses plumes. Il représente également la liberté des peuples ailés.

Le bison (Tatanka)

Le bison est symbole de l’homme. Pour le Lakota, Nation-Bison veut dire l’humanité.

Voici la traduction d’un chant chanté lors de la cérémonie du lever du soleil :

 » La Nation-Bison s’avance. Ton Grand’Père a dit : je te donne cette Terre magnifique sur laquelle tu vivras et te multiplieras. Et tu la respecteras. La Nation-Bison s’avance. Je te donne cette Pipe Sacrée. Avec elle tu iras jusqu’au Centre de la Terre (cf. ci-dessus) et tout ce que tu demanderas te sera accordé. C’est ce que ton Grand’Père a dit… ».

Le bison, c’est aussi un animal sacré par excellence puisque, du temps des chasses, le cheminement annuel du peuple Lakota suivait la migration des troupeaux de bisons. Absolument toutes les parties du bison étaient alors utilisées : soit pour la nourriture, soit en tant qu’outils, couvertures, vêtements, objets rituels.

Un Lakota ne tuait jamais son frère, dans le plein sens du terme, le bison, sans avoir prié auparavant pour que l’animal tué revienne ensuite dans le grand cercle de la vie.

Autrefois, c’étaient des peaux de bison qui recouvraient la Sweat Lodge. Actuellement, un crâne de bison, orienté vers le Sud – qui est le chemin que prennent les indiens morts pour aller dans leur propre cercle de vie – devrait être présent sur le Mont Sacré (cf plus loin) pendant la cérémonie.

Il est d’autres animaux – symboles : un certain cerf symbolise l’unité de l’Univers ; l’ours symbolise la sagesse, par exemple. Mais je ne les évoquerai pas ici.

Le cercle

Forme sacrée par excellence. Le carré n’existe pas en tant que symbole chez les Lakota d’après Archie Lame Deer. Pour mémoire : on trouve un rectangle dans une certaine cérémonie : la Yuwipi cérémonie.

Le temps et l’espace sont compris dans le cercle ; le commencement des temps rejoint la fin des temps et les 4 directions de l’espace s’inscrivent, à partir du point central dans un cercle : comme l’horizon visible se circonscrit à un cercle.

Soleil et Lune sont ronds, ainsi que les Étoiles, et ils sont sacrés. Toute chose va en rond :

Le ventre de la mère est rond et il est lieu de création par excellence. De l’enfance à la vieillesse, la vie va en rond. L’émergence du ventre maternel, la naissance, est semblable symboliquement au retour dans le ventre de la Terre-Mère. Ces cercles-là, ces ventres, sont des lieux de passage d’un état à un autre, d’un cercle de vie à un autre.

Ainsi, la Sweat Lodge est cercle et est vécue comme un lieu de vie, de renaissance, de passage d’une vie à une autre : comme l’actualisation en un lieu précis, du ventre totalement sacré de la Terre-Mère.

Le foyer central, dans la hutte de sudation, est à la fois Centre, donc point de jonction des 3 mondes dans le sens de la verticalité et donc aussi lieu de la communication possible entre ces 3 mondes ; et aussi cercle, donc symbole de la totalité du créé – espace et temps – et donc du Créateur lui-même, implicite évidemment dans cette totalité du créé.

La Pipe Sacrée

Je ne m’étendrais pas trop sur la Pipe Sacrée. Comme la Sweat Lodge, elle est symbole de la totalité du crée et englobe en elle cette totalité par les éléments qui la composent :

  • le fourneau en pierre rouge est la Terre et le monde minéral (et aussi le sang des créatures)
  • le tuyau est en bois de frêne et est tout ce qui pousse sur Terre,
  • le monde végétal
  • les plumes d’aigle qui y sont attachées sont celles de l’Aigle Tacheté et sont ; présence du Créateur et signe de toutes les créatures ailées
  • les gravures dessinant le bison sont les quadrupèdes et aussi l’homme, puisque bison et homme sont la même essence -les 7 cercles gravés sont les 7 grands rituels mettant l’homme en communication avec le sacré…

La tige bourre-pipe qui l’accompagne est en lui-même également porteur de tout le créé…

Et tout ceci est présent et re-lié à celui qui prie avec la Pipe Sacrée.

Le souffle de la fumée est prière de tout ce qui vit et est représenté par la Pipe : de la Terre, de tous les végétaux, de tous les animaux, des hommes, des minéraux…Ce souffle, expiré 4 fois dans chacune des 4 directions de l’espace à partir de ce centre du monde qu’est l’officiant, va à la fois être prière de toute la Création, prière se mêlant à toute la Création, au temps, à l’espace, pour sacraliser tout cela et monter vers le haut, Wakan Tanka…

Si j’évoque ici la Pipe Sacrée c’est qu’en plus d’être en elle-même un des « objets » les plus puissamment chargés de « numinosum », elle est utilisée pendant la cérémonie de la Sweat Lodge.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.