Les nouveaux supports de la transcommunication

            La transcommunication instrumentale ne se borne pas à la réception de voix sur bandes magnétiques. Ces dernières années, des innovations sont apparues. C’est ainsi que le 30 septembre 1985 a été enregistrée par Klaus Schreiber la première image paranormale sur un écran de télévision. Cette apparition avait été annoncée et dirigée par des voix paranormales reçues auparavant sur bande magnétique :

« Klaus, wir kommen über Fernsehen… Wir kommen in Video! » (Klaus, nous arrivons par la télévision… nous arrivons par vidéo!)

            Et avec des conseils techniques[1], car Klaus Schreiber ne savait pas comment s’y prendre :

« Das ist verkehrt – Halte deine Kamera ins Fernsehen! » (C’est faux – Tiens ta caméra face à l’écran!)

« Nicht in Farbe. Komm nicht in Farbe, sondern schwarzweiß; du erkennst uns sonst nicht » (Pas en couleurs. Cela ne vient pas en couleurs, mais en noir et blanc; tu ne nous reconnais pas sinon)

« Bild stoppen » (Arrêter image)

            Ces premières images étaient fixes et en noir et blanc.

            Il semblerait que Konstantin Raudive aurait pu recevoir des images déjà bien avant s’il l’avait voulu : « Televisiere, Koste! » (26 février 1968); il n’a pas donné suite. Friedrich Jürgenson n’a pas vécu cela de son vivant, mais savait que cela arriverait tôt ou tard.

            Depuis, les expérimentateurs captent des images animées qui représentent soit des visages, des corps ou des paysages de mondes inconnus, qui ressemblent cependant tous très fortement à nos paysages terrestres (Maggy et Jules Harsch-Fischbach, Luxembourg).

            Les voix paranormales se sont également manifestées par téléphone (Manfred Boden, Hildegard Schäfer, Allemagne). Là aussi des vérifications ont été effectuées, sans résultats : les voix semblent se constituer dans le téléphone lui-même et ne sont pas véhiculées par la ligne téléphonique. Aucun central téléphonique n’atteste de l’existence d’une liaison téléphonique au moment de la « communication ». Les personnes qui ont reçu ces contacts téléphoniques ont pris l’habitude d’enregistrer toutes leurs communications par précaution pour ne rater aucune manifestation.

            Depuis peu, ce sont les ordinateurs qui commencent à être « manipulés » : des fichiers informatiques apparaissent dans les répertoires et contiennent des textes plus ou moins longs et parfois des images. Les premières manifestations connues ont eu lieu chez Manfred Boden en 1980, puis en 1984/1985 chez Ken Webster en Angleterre, et, à partir de 1988, chez le couple Harsch-Fischbach au Luxembourg.

            Magnétophones, téléphones et répondeurs téléphoniques, télévisions, ordinateurs… La liste s’allonge… et le phénomène prend de l’ampleur.


[1] – Georg Biron, Gibt es Jenseits?, page 135. Ces conseils techniques sont typiques de l’aide qu’apportent les voix paranormales.